5 Idées de Ballades autour du Patrimoine Textile Français

 

J’aime beaucoup le printemps c’est ma saison préférée. En général, c’est la période où j’aime aller me balader dans des endroits que je ne connais pas. Je me rends compte très souvent qu’il n’est pas nécessaire d’aller à l’autre bout du monde pour découvrir de nouvelles choses.

C’est pourquoi je voudrais vous donner des idées de visites à faire autour du textile en France, que pour ma part je n’ai pas encore faites et qui me tentent bien. J’espère que cela vous donnera des idées de ballades que vous habitiez ou non en France Sourire !

Oise : Musée de la Nacre et de la tabletterie

robe avec bouton en nacre musée de la nacre et tablerie

Pour les passionnés textile, ce qui est particulièrement intéressant c’est de découvrir la fabrication de bouton de nacre à partir de coquillages.

Et oui, un objet aussi modeste qu’un bouton demande un grand savoir-faire ! A une époque un bouton était même un objet de luxe. C’est pourquoi dans les vêtements anciens il y avait plutôt des lacets.

leur adresse : 51 rue Roger Salengro 60110 Méru, ils sont ouverts tous les jours sauf le mardi après-midi.

bouton du musée de la nacre

 

 

Normandie : Maison des Dentelles d’Argentan

 

dentelle Argentan

Dentelle d’Argentan photo de Ashley Von Haeften

Le musée expose près de 300 ans de dentelles et ses différentes techniques.

En effet, c’est au 16ème siècle que Colbert a initié des Normandes d’Alençon et d’Argentan à la Dentelle de Venise (dont j’ai déjà parlé) dans l’optique d’avoir des dentelles moins chères.

Au fil du temps cela a donné d’une part la dentelle d’Alençon, qui selon la légende ne peut être pratiquée que par un fou ou un saint, tellement elle est minutieuse.

Et d’autre part, la dentelle d’Argentan qui est encore plus complexe que la dentelle d’Alençon, mais pourtant n’a pas sa reconnaissance et n’est pratiquée actuellement que par un petit groupe de religieuses.

Le musée est axé aussi sur la mode et l’art. Aussi il propose régulièrement des expositions très intéressantes !

Par exemple en ce moment une exposition parle de l’excellence normande en matière de dentelles réalisées à l’aiguille ou au fuseau.

Car en Normandie il n’y a pas que la dentelle au point d’Alençon ou au point d’Argentan, mais il y a aussi la Blonde de Caen, la Dentelle de Bayeux, le Polychrome de Corseul. Il est donc possible qu’à partir d’Argentan vous ayez envie de visiter d’autres coins de la Normandie …

Il y a aussi en ce moment l’exposition d’une artiste Marjolaine Salvador-Morel qui fait de sublimes sculptures en dentelle.

Bons plans du musée :

les ateliers destinés aux enfants pour stimuler leur créativité et leur talents artistiques, mais aussi des ateliers pour les adultes

–  démonstrations de dentelières : les 1er dimanches du mois de 15 h à 18 h (gratuit)

journée du patrimoine 15 et 16 septembre : où la visite est gratuite et où vous pourrez rencontrer l’artiste Marjolaine Salvador-Morel.

Leur adresse : Maison des dentelles 34 rue de la Noé 61200 Argentan

Bretagne : Maison du Filet Brodé

coiffe bretonne

Coiffe Bretonne photo de Momoly

Le filet noué et brodé c’est la technique utilisée pour faire les coiffes bretonnes traditionnelles, chaque région de Bretagne ayant un style particulier. Le filet noué était aussi utilisé pour faire des rideaux, couvre-lits ect… La technique a été adaptée à partir de fil de pêche c’est pourquoi elle a pris son essor dans les ports.

Ce patrimoine a failli tomber dans l’oubli sans l’intervention d’une passionnée Hélène Saillour qui a créé une association puis la Maison du Filet Brodé à Plouénan. Dans l’optique de la sauvegarde d’un savoir-faire, elle ouvre aussi un atelier pour initier le plus grand nombre.

A partir de 2013, l’association se lance dans un travail de titan : recenser les coiffes anciennes des différentes régions de Bretagne. Elles ont réussi à faire 28 dossiers qui permettent de connaitre l’histoire, comment les réaliser techniquement et même comment les repasser ce qui demande déjà en soi tout un savoir-faire.

Leur adresse : 1 rue des sabotiers 29420 Plouénan. Ils sont ouverts tous les jeudis après-midi de l’année (hors vacances de Noël).

Il est possible de s’initier au filet noué sur réservation pour environ 15 euros.

 

Isère : Musée de Bourgoin Jailleu

Dans la région Auvergne Rhone Alpes, le patrimoine textile est très riche. vous avez énormément d’idées de ballades seulement en restant dans le coin. Dans cette région le patrimoine semble très tourné vers la soie alors que dans l’ouest du pays est tourné vers le lin. Il y a un élevage pédagogique de vers à soie à la Magnerie de Saillans. Le Musée des tissus de Lyon a une collection de tissus exceptionnelle et propose des ateliers très intéressants.

pastel des teinturiers

Pastel des teinturiers photo du Muséum de Toulouse

Pour ma part le Musée de Bourgoin Jailleu, m’attire particulièrement car en plus de son approche du tissage et de l’ennoblissement textile (comme l’impression), ils ont à l’extérieur un jardin de plantes tinctoriales (où on trouve la garance qui donne le rouge, le pastel qui donne le bleu, la rose trémière qui donne du violet …) avec des panneaux explicatifs pour découvrir leurs propriétés.

Leur adresse : 17 rue Victor Hugo 38300 Bourgouin-Jallieu

Bon plan : l’entrée est gratuite !

 

Gard : La maison du Boutis

 

boutis

Boutis photo de Julie

Le boutis créé à l’époque de Louis XIV était tombé dans l’oubli en 1875. Heureusement que plus d’un siècle plus tard, Francine Nicole a su faire renaître ce beau patrimoine de ses cendres en créant la Maison du Boutis. En plus du musée, des stages d’initiation et de perfectionnement sont proposés.

A retenir : le Boutis en fête aura lieu du 20 au 23 septembre 2018

Leur adresse : Maison du Boutis 9 place du Général de Gaulle 30420 Calvisson

Je vous donne l’ensemble des liens utiles sur ma page facebook.

Pour conclure…

Le patrimoine textile français est très riche même dans les régions dont je n’ai pas parlées. En faite, je ne pensais pas que ce patrimoine textile était aussi riche. Mais suite à la modernisation, à la désindustrialisation … beaucoup de savoirs ont tendance à se perdre sans la volonté de quelques passionnés.

Aussi à nous de faire également notre petite part pour que les générations puissent avoir accès à ces connaissances, c’est pourquoi je trouve bien de faire ce type de sortie avec des enfants même si ce n’est pas forcément facile (et je parle en connaissance de cause Sourire) …

A Bientôt !

Sophie

Recherches utilisées pour trouver cet article :boutis, coiffes bretonnes

ARTEXTURES

Aujourd’hui, je m’écarte un peu de mon défi mais je reste dans la thématique de l’exploration.

Marie Wolf Eclat de Corail

Qu’est qu’il y a derrière le mot étrange d’Artextures ? En fait, il s’agit d’une association qui a pour but de promouvoir l’innovation et l’évolution dans de domaine de l’art textile. Elle est une sorte de filiale de France Patchwork, et s’adresse plus particulièrement aux personnes qui aiment transgresser les règles des techniques textiles traditionnelles. 

Que fait cette association ? Elle organise tous les deux ans un concours international sans thème imposé qui permet à chaque artiste d’exprimer, comme il le souhaite, son propre univers. Toutes les techniques et matières sont autorisées à condition bien sûr qu’il y ait un lien avec le textile.

Par exemple, l’artiste Ezster Bornemisza a choisi du papier de murier, du papier journal déchiré, des câbles et de la peinture pour s’exprimer.

Ezster Bornemisza 

Anne Guibert Lassale a réalisé un portait à l’huile sur des bandes de tissus tricoté, et le résultat est impressionnant !  

Anne Guibert Lassale Portrait de Pierre

Dans son œuvre “Crossing times”, l’artiste Chiaki Dosho a utilisé des kimonos anciens en soie pour créer une œuvre à l’aspect très végétal, pour moi.

Chiaki Dosho Crossing times 7

Les œuvres en 3D sont également possibles ! C’est la piste suivie par Diane Bonan pour réaliser sa sculpture “Tatouage” en fil de fer et en fil à coudre.

Diane Bonan Tatouage

J’aime beaucoup ces approches axées sur la liberté et la créativité !

Jusqu’au 31 mars il est possible de participer à la neuvième édition de leur concours. Pour avoir plus d’information sur les modalités, je vous invite à aller sur leur site de France Patchwork.

J’espère que cet article vous a donné envie d’explorer de nouvelles pistes textiles !

A Bientôt !

Recherches utilisées pour trouver cet article :artextures

Ma participation au Projet Patch “Voyage dans le Grand Nord”

 

Dans un précédent article, je disais que je voulais participer à l’exposition collective d’art textile organisée par Sylvie et Marion Breton : mission accomplie ! Je viens de recevoir un message de Sylvie disant que mon petit carré était bien arrivé et qu’il sera exposé au salon de l’Aiguille en Fête en février prochain.

Je vous le dévoile en avant-première ! Je me suis inspirée du Grand Nord canadien car (ça y est !…) l’exploration du contient américain a commencé …

Voyage dans le Grand Nord Projet Patch Art textile 2017

Tout est parti d’une de mes aquarelles où j’imagine l’être humain faisant la paix avec la nature, en ces temps où de trop nombreuses espèces (dont l’ours polaire) sont menacées d’extinction.

Voyage Grand Nord aquarelle

J’ai imprimé mon aquarelle sur du lutradur qui est du non-tissé 100 % polyester, utilisé à la base dans l’industrie automobile. Je me suis trompée dans le paramétrage de l’imprimante ce qui fait l’image était trop grande… Mais (contre tout attente) j’ai trouvé le résultat de mon erreur harmonieux, donc j’ai utilisé l’image comme ça ! De plus en me centrant sur l’ourson je pourrais faire un clin d’œil à la constellation de la Petite Ourse qui indique le nord …

J’ai cousu des chutes de dentelle blanches sur du feutre gris sombre, car parfois le givre me fait penser à de la dentelle. J’ai embelli le tout avec des plumes blanches, des paillettes argentées et des pierres naturelles (cristal de roche et labradorite), car je voulais exprimer la magie des paysages enneigés.

Au moment où je cousais les pierres sur mon petit carré, j’ai pensé à toutes personnes qui allaient voir mon travail, aux ours polaires, à la nature … J’ai eu alors le cœur rempli d’amour universel, compassion et de gratitude ! Cela guidait mes mains et me donnait envie de faire de mon mieux.

Voici les liens pour pouvoir suivre le projet Patch, et (pourquoi pas) y participer également :

www.festivaltextile.blogspot.fr
www.facebook.com/festivaltextile
http://instagram.com/patch_festival_textile

Je suis très heureuse de partager cela avec vous !

A bientôt ! 

Recherches utilisées pour trouver cet article :Broderie créative sur le thème du blanc en relation avec Le projet-PATCH par SYLVIE BRETONSYLVIE BRETON, PATCH 2017 avec Sylvie Breton, patchwork le grand nord

Projet Patch’

 

Projet patch

En début de cette année, j’ai rencontré Sylvie Breton lors d’un cour de broderie. Ce que j’ai trouvé particulièrement beau c’est que Sylvie et sa fille Marion, toutes deux créatrices textiles, se sont associées pour créer l’association “Jours, Semis et Entre-deux”. Naturellement cette association est très axée sur le partage et la transmission des savoir-faire textiles à travers les générations.

Projet Patch 1

Je pense que Sylvie a dû être fortement influencée par la façon dont elle a appris elle-même broder, coudre, tricoter… Elle nous a raconté que dans son enfance, à chaque fois que les femmes de sa famille se rencontraient, elles discutaient en ayant toutes un ouvrage dans la main. D’ailleurs, c’est l’ambiance qu’il y avait sur son cour de broderie : une ambiance joyeusement familiale et bienveillante. Finalement, ce que j’aime particulièrement dans les activités liées au textile : c’est le partage ! Car quand je couds ou quand je brode avec d’autres personnes, j’ai l’impression que j’ai le cœur naturellement grand ouvert.

Projet Patch' 2

J’ai également découvert leur projet qu’elles ont lancé depuis 2010 : Le Projet Patch’. Le principe est simple : il consiste à leur envoyer un carré de 20 cm sur 20 cm sur le thème de “Voyage, Voyages”. Le thème du projet est probablement inspiré par les très nombreux voyages de Sylvie en Amérique Latine pour accompagner son mari ethnologue.

Le carré envoyé fait ensuite parti d’une exposition permanente, évolutive et nomade. Jusqu’au 15/01/2017, vous pouvez envoyer votre carré sur le thème “Voyage dans le Grand Nord” pour participer à l’exposition sur le Salon Aiguille en Fête, à l’adresse suivante :

Association Jours, Semis et Entre-Deux

25 route de La Roche

78270 Limetz Villez

Il faut joindre à votre réalisation une étiquette libre précisant vos nom, prénom et adresse.

Projet Patch détail

La bonne nouvelle c’est que tout le monde peut participer (quelque soit votre âge, la technique utilisée, l’endroit où vous êtes …), alors pourquoi pas vous Sourire !

Pour ma part, participer à ce projet collectif sera mon premier petit défi de 2017 !

A bientôt !

Recherches utilisées pour trouver cet article :association semis art textile, projet patch, projet patch de sylvie et Marion Breton en 2017, Sylvie Breton projet patch suite

MINIARTEXTIL : Exposition international d’art textile contemporain

 

L’association culturelle Arte&Arte située à Côme en Italie organise chaque année Miniartextil une exposition internationale autour de l’art textile contemporain. Cette manifestation qui a commencé en 1991 est désormais incontournable pour les amoureux d’art contemporain.

Jannick Deslauriers

Jannick Deslauriers (Fracture)

Il s’agit d’une exposition itinérante qui commence en Italie à Côme (plus précisément dans l’ancienne église St François), puis à Venise. L’année suivante l’exposition se poursuit en France à Montrouge puis à Caudry.

Andi Kacziba

Andi Kacziba (Frutti di tutti i giorni)

Cette exposition réunit le travail d’artistes textiles du monde entier qui doivent faire une œuvre utilisant des techniques textiles au sens large ayant pour dimension 20x20x20 cm cela autour d’un thème qui varie chaque année. Cette année, l’exposition qui a eu lieu à Montrouge avait pour thème “A Table !”.

Maria Munoz

Maria Munoz (Poetry is food for the soul)

Ce thème était inspirée par une phrase de Maria Lai “l’art doit devenir une nourriture offerte à la table commune”. Maria Lai était une artiste italienne, qui a utilisé notamment le textile comme mode d’expression.

Maria Lai

Maria Lai (Invito a tavola) terre cuite et tissu

En plus de ces œuvres de relatives petites dimensions, des œuvres de tailles plus imposantes sont exposées. J’ai été impressionnée par les piliers textiles réalisés par l’artiste américaine Kendall Buster. Ils sont en tissu agricole obscurcissant posé sur structure. Elle s’est inspirée pour cette œuvre de la structure modulaire des nids d’insectes et de la nef principale de l’Eglise de St François de Côme.

Kendall BusterKendall Buster (Hexagonal Column Field)

Depuis le 1er octobre il est possible de voir la nouvelle édition à Côme qui s’intitule “Tisser les rêves”. Je vous invite à suivre ce lien  afin de vous donner un aperçu de cette nouvelle exposition.

A Bientôt !

Recherches utilisées pour trouver cet article :exposition de jannick deslauriers, miniartextil come