Rencontre avec Bénédicte Riou, Professeur de Broderie Japonaise

 

Dans un article précédent, je vous ai parlé de Jacqueline Poirier qui a contribué à l’expansion de la broderie japonaise en France et continue à la faire. Je trouve intéressant de voir le point de vue de la dernière génération de brodeuses !

Bénédicte Riou, professeur de broderie japonaise, fait partie de cette nouvelle génération. Elle a été récemment certifiée par la Japanese Embroidery Center, branche américaine de l’école Kurenai Kai (fondée il y a une cinquantaine d’année à Tokyo).   

Bénédicte Riou professeur de broderie japonaise

Quel est la caractéristique de la broderie japonaise et en quoi se différentie-t’elle de la broderie chinoise ?

Originaire de Chine, la broderie au fil de soie s’est développé dans un style totalement différent au Japon. Elle est utilisée pour broder les kimonos, les articles religieux et les vêtements de théâtre depuis 1600 ans.

Le nom non-officiel de cette discipline est le Nuido, la voie de la broderie. Le nom n’est pas officiel car, comme dans beaucoup d’autres pays, la broderie n’est pas reconnue comme un art.

Alors que la broderie chinoise est très réaliste, la broderie japonaise est très symbolique. La broderie chinoise fait plus appel à l’intuition, à la sensibilité alors que la broderie japonaise fait appel à la logique et à la rigueur. De ce fait, quand on apprend de façon attentive et sérieuse la broderie japonaise, il est quasiment “impossible de se tromper”.   

Feuilles en broderie japonaise

 

Les dessins sont très nets, parfaits, stylisés.

C’est un style de broderie riche de 46 techniques : la réalisation de reliefs à l’aide de bourrage, de fonds brodés, l’art de torsader les fils de soie pour créer des impressions de perles, le lissage des fils ect… Il est possible d’acheter un eBook, ou un livre papier (en français !!!) qui explique les techniques du Nuido sur le site de la Japanese Embroidery Center.

Le matériel est différent de celui de la broderie chinoise. Par exemple, l’aiguille est très spéciale. Elle a un chas rond et elle est large en haut. Elle coute beaucoup plus cher qu’une aiguille classique car elle a été finie à la main : donc on la garde longtemps et on s’arrange pour ne pas la perdre ! Un autre outil indispensable est le tekobari qui permet de lisser le fil avant chaque point. Le matériel peut se trouver également sur le site de la Japanese Embroidery Center, dans la rubrique tools.

Comment Bénédicte s’est-elle mise à la broderie japonaise ?

Broderie Japonaise 

Ce qui l’a amenée à cette activité c’est sa passion pour le Japon, qui touche une grande partie de la génération Goldorak, comme elle le dit elle-même ! Effectivement, faisant partie de la même génération, je confirme que les heures de visionnage et de lecture de mangas ont pour effet secondaire une sorte de fascination et d’amour inconditionnel pour le Pays du Soleil Levant Sourire ! … Donc passionnée par la culture japonaise, elle s’est mise à l’origami puis à la broderie.

Pourquoi est-elle devenue professeur de broderie japonaise ?

Elle n’avait pas planifié de devenir professeur de broderie japonaise. Mais de fil en aiguille, elle a pris conscient que ce savoir avait tendance à se perdre au Japon. En France, les rares brodeuses françaises initiées vont bientôt prendre leur retraite. Pour participer à la sauvegarde de ce patrimoine, Bénédicte a décidé d’aller au bout de ce cursus.

Broderie Japonaise Shochikubai

Cela lui a pris trois ans, tout en exerçant son métier de contrôleur aérien et en ayant une vie de famille. Elle me dit que cela lui a demandé beaucoup de travail… Bravo ! J’aime les gens qui vont au bout de leurs rêves Sourire !

Comment est organisé l’enseignement de la broderie japonaise ?

Il est possible d’apprendre la broderie japonaise en France en suivant l’enseignement des professeurs certifiés par la Japanese Embroidery Center. Il existe 10 niveaux.

Pour les personnes qui veulent avoir les bases, il est nécessaire de faire les niveaux 1 à 3.

Pour les personnes qui veulent par la suite enseigner, il faut suivre dans l’ordre les niveaux 1 à 9 auprès d’un professeur certifié. Cela peut se faire en France sous forme de stages.

Le niveau 10 doit obligatoirement se faire au sein de la Japanese Embroidery Center soit à Atlanta (USA) ou au Japon afin d’avoir la certification.

Broderie japonaise niveau expert détail

Bénédicte a les yeux qui brillent quand elle parle des quinze jours passés au Japon afin d’avoir la validation de son enseignement. Elle parle d’ailleurs de son voyage sur son blog Au Coeur de Soie. Vous y trouverez également les informations pour pouvoir vous inscrire aux cours de broderie qu’elle donne. 

Pour conclure …

La broderie japonaise est mon autre grand coup de cœur de cette année avec la broderie chinoise Sourire !

Je dis un très grand MERCI à Bénédicte qui a partagé ses anecdotes et sa passion avec moi !

Merci à vous également, cher lecteur, d’avoir lu cet article ! J’ai créé un compte Instagram où je mets régulièrement des photos que vous ne trouverez pas sur mon blog. Je vous y donne rendez-vous et je vous invite à vous y abonner Clignement d'œil !

A Bientôt !

2 pensées sur “Rencontre avec Bénédicte Riou, Professeur de Broderie Japonaise”

    1. Merci beaucoup du temps que vous m’avez accordé : ça a été une très belle découverte et une belle rencontre très inspirante 🙂 !
      J’espère avoir l’occasion d’être votre élève ! A Bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *