Textile, Ecologie et Société

Cela fait un bon moment que je ne suis pas publié sur mon blog, le temps passe tellement vite ! C’est vrai qu’actuellement je suis en train de créer de nouveaux produits et cela est vraiment très prenant (et aussi passionnant Sourire) !

Je compte reprendre un rythme plus soutenu dès que je le pourrai surtout par le biais des vidéos avec l’optique de vous aider à prendre plus de plaisir dans vos activités textiles et de stimuler votre créativité. Ce ne sont pas les idées qui me manquent…

Avant cela, je voudrais prendre le temps de partager certaines réflexions avec vous en lien avec d’autres sujets qui me tiennent à cœur à savoir le respect de la Nature et de l’Etre Humain.

Etat des Lieux

ou allons nous

A l’heure où j’écris [sans être une spécialiste du sujet et en me basant sur ce que j’ai pu voir ici et là dans les média…], je peux dire que l’industrie textile participe à la pollution générale.

Par exemple, pour produire du tissu en coton beaucoup de pesticides et d’eau ont été utilisés.

La plupart des vêtements viennent d’autres pays, donc il a fallu les acheminer et consommer du carburant.

D’autre part, on ne sait pas quand on achète un vêtement lambda s’il a été produit de façon éthique. Dans un pays comme la France (pourtant riche), énormément de gens n’ont pas les moyens d’acheter des vêtements avec les labels commerce équitable et bio, sachant que beaucoup ont déjà à peine les moyens d’acheter des vêtements à bas prix pour leur enfants et pour eux-même.

En même temps, il y a du gaspillage. On a entendu beaucoup parler de certaines entreprises qui jettent leurs vêtements invendus.

Prise de conscience

prise de conscience

Si je fais cet état des lieux, ce n’est pas pour déprimer tout le monde !

Je suis persuadée que la majorité des gens ont envie de vivre dans un monde qui respecte la Nature et l’Etre Humain et ont envie de laisser aux générations futures un monde en bon état.

C’est pourquoi savoir où on en est et sur quel chemin on se trouve est hyper important pour pouvoir changer de cap !

Pour ma part, j’ai eu une très lente prise de conscience car j’ai été (quand même) bien conditionnée par la société de consommation dans laquelle nous vivons.

Prendre conscience c’est bien, mais agir c’est quand même mieux si on a envie que ça change !

Et c’est là que l’aventure commence : car le gaspillage et les activités polluantes sont bien ancrées dans toutes les sphères de notre vie moderne… Par exemple, en ce qui me concerne, j’ai commencé par révolutionner mon alimentation en devenant végétarienne et cela a été au début un parcours du combattant.

Au fur et à mesure, j’essaie de transformer toutes mes habitudes pour limiter mon impact écologique et ma marge de progression est encore énorme !

La Bonne Nouvelle

Oui, il y a une bonne nouvelle malgré tout : c’est que de plus en plus de gens ont une prise de conscience et surtout agissent !

Les gens ont envie de moins polluer, par exemple l’attitude “zéro déchet” [inspirée par une famille qui a décidé de ne produire aucun déchet et qui a raconté son expérience dans un livre] interpelle de plus en plus de monde.

Pour ma part cette idée me séduit et mon nouveau défi est de générer de moins en moins de déchets grâce à la couture, à l’art textile et à la broderie

Bien entendu, je partagerai tout cela avec vous Sourire !

J’ai été au salon du Made in France il y a quelques temps et j’ai assisté à une conférence sur le recyclage et l’économie circulaire et c’était très inspirant !

J’ai été particulièrement inspirée par l’histoire de Thomas Huriez, créateur de la marque de jeans 1083 ! A l’origine, il était un informaticien. A un moment, n’étant plus inspiré par son travail, il a décidé de démissionner pour créer une boutique de vêtements éthiques. Quand ses fournisseurs ont mis la clé sous la porte, il a décidé de créer sa marque de jeans éthique fabriquée en France.

Par contre, il était toujours obligé de se fournir en coton à l’étranger car le coton ne pousse pas sur le sol français. Il a donc eu l’idée de recycler de vieux jeans pour récupérer leurs fibres pour recréer du tissu pour avoir moins besoin de se fournir à l’étranger et contribuer également à diminuer les déchets textiles.

Cousez votre jean !

Bon plan pour vous : sur son site vous pouvez télécharger gratuitement des patrons pour faire vous-même vos jeans “zéro kilomètres”, c’est dans la rubrique “kit zéro kilomètres” en bas de la page !  En tout cas, merci à 1083 Sourire ! [Je tiens à préciser que j’écris cela en toute indépendance, je ne gagne rien à le faire, je trouve juste que c’est inspirant c’est pourquoi j’ai envie de partager cela avec vous …]

Car effectivement, le fait de coudre soi-même ses vêtements et des choses pour la maison permet de diminuer son impact écologique ! Donc vous pouvez être encore plus fièr(e) de vos réalisations !

Bon, il y a encore des tonnes de choses à dire sur le sujet ! Mais il faut bien que je m’arrête à un moment sinon mon article va ressembler au roman de Tolstoï “Guerre et Paix” (très bien d’ailleurs) Sourire !

Je vous dis à très bientôt et en attendant prenez bien soin de vous, de vos proches et de notre belle planète ….

Sophie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *